Wiki en construction / PBXware 7.0 - Incident concernant les services évolués en français

Vous pouvez organiser des réunions sur Communicator !

TUTO : Étendre le stockage SERVERware Standalone

Temps estimé :6 minutes

L’ajout de capacité de stockage est une étape essentielle pour répondre aux besoins croissants de vos données et garantir la continuité des opérations. Dans ce guide, nous explorerons le processus d’extension du stockage en ajoutant deux disques identiques, tout en préservant la redondance pour assurer la fiabilité du système. 

Suivez attentivement chaque étape pour optimiser et maintenir la performance de votre infrastructure SERVERware.

Insérez deux nouveaux disques identiques dans les baies vides du serveur de stockage. Puisque nous souhaitons maintenir la redondance du stockage, nous ajoutons systématiquement deux disques identiques pour étendre le stockage sous forme d’un tableau redondant. Il est nécessaire de créer une table de partitions sur les nouveaux disques.

Avant de débuter cette procédure, il est primordial de vérifier l’état actuel du pool de stockage.

				
					~# zpool status
  pool: NETSTOR
 state: ONLINE
  scan: none requested
config:
        NAME                    STATE     READ WRITE CKSUM
        NETSTOR                 ONLINE       0     0     0
          mirror-0              ONLINE       0     0     0
            NETSTOR1            ONLINE       0     0     0
            NETSTOR2            ONLINE       0     0     0
errors: No known data errors
				
			

Dans l’exemple précédent, vous avez deux disques dans le pool de miroirs NETSTOR.

On peut observer une configuration en miroir à partir des disques existants (miroir-0).

À présent, il est nécessaire de déterminer à quel bloc le nom du périphérique système a été attribué pour les nouveaux disques.

Veuillez utiliser la commande suivante :

				
					ls -lah /dev/disk/by-id

				
			

Voici le retour de la commande :

Observez les lignes en surbrillance (16 & 24).

				
					total 0

drwxr-xr-x 2 root root 520 Srp 25 07:12 .

drwxr-xr-x 7 root root 140 Srp 25 07:03 ..

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 ata-INTEL_SSDSC2CW060A3_CVCV308402M3060AGN -> ../../sdc

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 ata-INTEL_SSDSC2CW060A3_CVCV308402M3060AGN-part1 -> ../../sdc1

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 ata-INTEL_SSDSC2CW060A3_CVCV308402M3060AGN-part2 -> ../../sdc2

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 ata-INTEL_SSDSC2CW060A3_CVCV308402M3060AGN-part9 -> ../../sdc9


lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:12 ata-ST31000520AS_5VX0BZN0 -> ../../sde
lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 ata-WDC_WD10JFCX-68N6GN0_WD-WX61A465TH1Y -> ../../sda

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 ata-WDC_WD10JFCX-68N6GN0_WD-WX61A465TH1Y-part1 -> ../../sda1

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 ata-WDC_WD10JFCX-68N6GN0_WD-WX81EC512Y4H -> ../../sdb

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 ata-WDC_WD10JFCX-68N6GN0_WD-WX81EC512Y4H-part1 -> ../../sdb1
lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:12 ata-WDC_WD10JFCX-68N6GN0_WD-WXK1E6458WKX -> ../../sdd
lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 wwn-0x10076999618641940481x -> ../../sdb

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 wwn-0x10076999618641940481x-part1 -> ../../sdb1

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 wwn-0x11689569317835657217x -> ../../sda

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 wwn-0x11689569317835657217x-part1 -> ../../sda1

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:12 wwn-0x11769037186453098497x -> ../../sdd

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:12 wwn-0x11769037186453098497x-part1 -> ../../sdd1

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:03 wwn-0x12757853320186451405x -> ../../sdc

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 wwn-0x12757853320186451405x-part1 -> ../../sdc1

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 wwn-0x12757853320186451405x-part2 -> ../../sdc2

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:03 wwn-0x12757853320186451405x-part9 -> ../../sdc9

lrwxrwxrwx 1 root root   9 Srp 25 07:12 wwn-0x7847552951345238016x -> ../../sde

lrwxrwxrwx 1 root root  10 Srp 25 07:12 wwn-0x7847552951345238016x-part1 -> ../../sde1
				
			

Maintenant que vous disposez d’un nom de périphérique de bloc, vous avez la possibilité de créer une table de partitions, de partitionner et de préparer le disque en vue de son utilisation.

L’utilisation de ”’parted”’ est recommandée pour créer une table de partitions pour les nouveaux lecteurs logiques.

				
					parted /dev/sde --script -- mktable gpt

				
			
				
					parted /dev/sdd --script -- mktable gpt

				
			

Créez un nouveau libellé.

IMPORTANT : le libellé doit être nommé selon le format suivant : NETSTORx. Où “NETSTOR” provient du stockage du serveur et “x” représente le numéro du disque.

Ainsi, dans notre exemple (NETSTOR3) :
NETSTOR – cela signifie un pool virtuel sur le serveur de stockage
[ 3 ] – il s’agit du numéro du disque (disque 3)

À présent, ajoutez un libellé aux nouveaux disques.

				
					parted /dev/sde --script -- mkpart "NETSTOR3" 1 -1
				
			
				
					parted /dev/sdd --script -- mkpart "NETSTOR4" 1 -1

				
			

À présent, vous devez étendre votre pool avec de nouveaux lecteurs logiques.
Il est nécessaire d’agir avec précaution lors de l’utilisation de cette commande. Assurez-vous de vérifier les noms des lecteurs logiques pour garantir leur exactitude.

				
					zpool add NETSTOR mirror /dev/disk/by-partlabel/NETSTOR3 /dev/disk/by-partlabel/NETSTOR4 -f
				
			

Désormais, dans le zpool, vous devriez observer l’ajout du volume logique :

				
					zpool status
  pool: NETSTOR
 state: ONLINE
  scan: none requested
config:
        NAME                    STATE     READ WRITE CKSUM
        NETSTOR                 ONLINE       0     0     0
          mirror-0              ONLINE       0     0     0
            NETSTOR1            ONLINE       0     0     0
            NETSTOR2            ONLINE       0     0     0
          mirror-1              ONLINE       0     0     0
            NETSTOR3            ONLINE       0     0     0
            NETSTOR4            ONLINE       0     0     0
errors: No known data errors

				
			

Redémarrez maintenant le service swhspared pour mettre à jour les informations de l’interface graphique.

				
					/etc/init.d/swhspared restart
				
			

Votre nouveau disque est désormais prêt.

Partager

TUTO : Étendre le stockage SERVERware Standalone

Ou copiez le lien ci-dessous

CONTENU