Wiki en construction / PBXware 7.0 - Incident concernant les services évolués en français

Vous pouvez organiser des réunions sur Communicator !

Surveillance de site

Temps estimé :13 minutes

La surveillance de site permet à l’administrateur SERVERware de configurer la surveillance des sites distants en créant un ensemble de tests qui indiqueront si le site surveillé est disponible ou non. L’administrateur peut ajouter des actions qui seront exécutées en cas d’échec des tests.

Les actions peuvent être configurées pour se déclencher uniquement si tous les tests échouent (TOUS les types d’action) ou si l’un des tests échoue (TOUS les types d’action).

La fonction principale du moniteur de site est de surveiller le site de réplication avec une série de tests différents et d’exécuter des actions basées sur les résultats des tests. 

Pour créer et démarrer la surveillance du site, sélectionnez Surveillance des sites dans le menu Réplication.

  • Créer un moniteur de site : Cela ouvrira un nouveau cadre pour créer un nouveau moniteur de site (créer un ensemble vide de tests à exécuter et d’actions à déclencher).
  • Modifier : Modifier le moniteur de site existant (le moniteur de site doit être arrêté avant l’édition).
  • Retirer : Supprimer le moniteur de site existant (le moniteur de site doit être arrêté avant de le supprimer).
  • Commencer : Démarrer les actions de surveillance du site.
  • Arrêt : Arrêter les actions du moniteur de site.

Lorsque le bouton Créer un moniteur de site est cliqué, la vue d’édition du moniteur de site s’ouvrira.

Ici, vous pouvez ajouter différents tests à votre nouveau moniteur de site.

  • Nom : entrez le nom du nouveau moniteur de site. Assurez-vous de définir le nom en quelques mots expliquant quel site vous surveillez ou similaire pour un meilleur aperçu.
  • Intervalle : Sélectionnez la période dans la liste déroulante prédéfinie. C’est la période pendant laquelle tous les tests de ce moniteur seront répétés. 
  • Ajouter un test : Cela ouvrira une fenêtre contextuelle avec les paramètres de conception du test.
  • Paramètres de test ICMP : le test ICMP est l’ensemble de commandes ICMP standard et des conditions de réussite supplémentaires.
ChampDescription
DestinationCe sera la destination de notre test ICMP, définissez l’adresse IP ou le nom de la partition comme destination.
Nombre de paquets Spécifie le nombre de demandes d’écho, ou pings, à envoyer.
Délai(s) d’expiration du test Désigne la durée maximale de la durée du test. Passé ce délai, le test s’arrêtera.
Délai de paquet (ms) Le délai entre les pings désigne le temps en millisecondes entre chaque PING successif vers l’adresse cible. Définir cette valeur très basse enverra un flux constant de pings à l’adresse IP de destination.
TTL Désigne le nombre de sauts autorisés jusqu’à l’adresse spécifiée. Avec un paramètre de 10, votre test PING pourrait passer par jusqu’à 10 routeurs différents sur le chemin vers l’adresse distante avant d’être rejeté par le réseau.
Taille du paquet (B) Désigne le nombre d’octets de données à envoyer. La valeur par défaut est 64, taille de paquet combinée de 56 octets avec les 8 octets de données d’en-tête ICMP.
Perte maximale (%) Désigne la quantité maximale acceptable de « perte de paquets » en pourcentages (%).
Moyenne maximale. latence (ms) Désigne la quantité maximale acceptable de latence moyenne en millisecondes. Si la latence est supérieure à la valeur saisie, le test échouera.
Fin du tempsLorsqu’il est activé, il ignorera le champ Expiration du délai de test.
Inverser le résultat Lorsqu’il est activé, les résultats du test seront inversés : Un test échoué sera réussi et vice versa.
Lancer à blancLorsque vous appuyez dessus, vous exécuterez le test à sec et afficherez les résultats. (pour un test réussi, la barre d’information VERTE sera affichée, et un test d’échec sera une barre d’information ROUGE).
AnnulerAnnulera toutes les modifications et fermera le dialogue.
Mettre à jourMettra à jour la configuration du test et fermera le dialogue.

Exemple de test réussi :

Exemple de test échoué :

  • Paramètres de test HTTP 

Le test HTTP utilise les standards GET, HEAD, POST, PUT, DELETE, l’ensemble de requêtes et des conditions de réussite supplémentaires.

Le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) est conçu pour permettre les communications entre clients et serveurs. HTTP fonctionne comme un protocole requête-réponse entre un client et un serveur. Exemple : Un client (notre test) envoie une requête HTTP au serveur ; puis le serveur renvoie une réponse. La réponse contient des informations d’état sur la demande et peut également contenir le contenu demandé.

ChampDescription
URL Ce sera la destination de notre test HTTP, http:// ou https:// sont obligatoires dans l’adresse de destination.
Type de demande
  • Le HTTP GET La méthode demande une représentation de la ressource spécifiée. Les requêtes utilisant GET ne doivent être utilisées que pour demander des données (elles ne doivent pas inclure de données).
  • Le HTTP HEAD La méthode demande les en-têtes de l’URL demandée.
  • Le HTTP POST La méthode envoie des données au serveur. Le type du corps de la requête est indiqué par l’en-tête Content-Type.
  • Le HTTP PUT La méthode request crée une nouvelle ressource ou remplace une représentation de la ressource cible par la charge utile de la demande.
  • Le HTTP DELETE La méthode de requête supprime la ressource spécifiée.
Délai(s) d’expiration du test Désigne la durée maximale de la durée du test. Passé ce délai, le test s’arrêtera.
Vérifiez SSL Vous pouvez vérifier le certificat SSL sur votre destination pour vous assurer qu’il est correctement installé, valide, fiable et qu’il ne donne aucune erreur à aucun de vos utilisateurs.
En-têtes

Les en-têtes HTTP permettent au serveur de test de transmettre des informations supplémentaires avec une requête ou une réponse HTTP. Un en-tête HTTP est constitué de son Nom et Valeur.

Arguments

Les arguments HTTP permettent au serveur de test de transmettre des arguments spécifiques avec une requête ou une réponse HTTP. Un argument HTTP est constitué de son Nom et Valeur.

Corps

Le corps est utilisé pour ajouter manuellement du corps à votre demande, en fonction de vos besoins.

Exemple JSON :
{
id: 2,
name: Small,
cpu_share: 512,
cpu_limit: 2,
mem_limit: 1024,
storage: 10,
io_limit: 20971520,
iops_limit: 200,
vps_count: 0,
enabled: true,
_state: enabled
}

Code de réponseLes codes d’état de réponse HTTP indiquent si une requête HTTP spécifique a été exécutée avec succès. Le test échouera si le code demandé n’est pas renvoyé depuis la destination. Les réponses sont regroupées en cinq classes : Réponses informatives (100-199), Réponses réussies (200-299), Redirections (300-399), Erreurs client (400-499), Erreurs de serveur (500 à 599).
Plus de détails sur les codes de réponse : ici
Réponse RegEx

L’expression régulière est utilisée pour analyser le code de réponse.

Exemple :
dans le test ci-dessus, si la réponse au test contient SERVERware, le test réussira.
Plus de détails sur l’utilisation des expressions régulières : ici

Inverser le résultat Lorsqu’il est activé, les résultats du test seront inversés : Un test échoué sera réussi et vice versa.
Bouton Lancer Beta-testLorsque vous appuyez dessus, vous exécuterez le Beta-test et afficherez les résultats. (pour un test réussi, la barre d’information VERTE sera affichée, et un test d’échec sera une barre d’information ROUGE).
Bouton AnnulerAnnulera toutes les modifications et fermera le dialogue.
Mise à jourMettra à jour la configuration du test et fermera le dialogue.
  • Paramètres de test TCP

Le Transmission Control Protocol (TCP) est un protocole de transport qui fonctionne au-dessus du protocole Internet (IP). Ensemble, ces deux protocoles forment souvent ce que l’on appelle la pile de protocoles TCP/IP. Le TCP est un protocole qui permet la communication fiable de processus à processus dans un environnement multi-réseau. Contrairement à IP, qui ne garantit pas la livraison de paquets dans le bon ordre ou leur arrivée effective, le TCP détecte ces problèmes, retransmet les données perdues, élimine les données en double et réorganise les données dans le bon ordre. 

En conséquence, le TCP assure une livraison de données fiable, ordonnée et exempte d’erreurs entre les applications qui communiquent via un réseau IP.

Exemple de test TCP :

 

ChampDescription
AdresseCe sera l’adresse IP de destination pour notre test TCP.
PortSpécifie le port cible.
Délai(s) d’expiration du test Désigne la durée maximale de la durée du test. Passé ce délai, le test s’arrêtera.
Inverser le résultat Lorsqu’il est allumé, il inversera les résultats des tests. Un test échoué sera réussi et vice versa.
Tester la charge utileLa charge utile d’un paquet TCP ou UDP est la partie données du paquet.
Taille de la réponse (B) Taille attendue en octets de la charge utile de réponse. Si la charge utile de la réponse renvoie la taille de réponse correcte, la condition de réussite du test est remplie.
Réponse RegExL’expression régulière est utilisée pour analyser le code de réponse. Plus de détails sur l’utilisation des expressions régulières : ici
RépondreLorsqu’il est activé, les paramètres de condition de réussite seront utilisés dans le test.
Bouton Dry runLorsque vous appuyez dessus, vous exécuterez le test à sec et afficherez les résultats. (pour un test réussi, la barre d’information VERTE sera affichée, et un test d’échec sera une barre d’information ROUGE).
Bouton AnnulerAnnulera toutes les modifications et fermera la boîte de dialogue.
Ajouter/Mettre à jourAjoutera/mettra à jour la configuration de test et fermera la boîte de dialogue.

 

  • Paramètres de test UDP

Le protocole UDP (User Datagram Protocol) est un protocole de couche de transport sans connexion (couche 4) appartenant à la famille des protocoles Internet. UDP sert principalement d’interface entre IP et les processus de couche supérieure. Les ports du protocole UDP permettent de distinguer plusieurs applications s’exécutant sur un seul appareil. 

Contrairement au TCP, l’UDP n’ajoute aucune fonction de fiabilité, de contrôle de flux ou de récupération d’erreur à IP. En raison de sa simplicité, les en-têtes UDP sont plus courts et consomment moins de bande passante réseau que ceux du TCP. 

L’UDP est utile dans les situations où les mécanismes de fiabilité du TCP ne sont pas nécessaires, par exemple lorsque la couche application gère la correction d’erreurs et le contrôle de flux. L’UDP est le protocole de transport pour de nombreux protocoles d’application bien connus, notamment le Network File System (NFS), le Simple Network Management Protocol (SNMP), le Domain Name System (DNS) et le Trivial File Transfer Protocol (TFTP).

Exemple de test UDP :

 

ChampDescription
Adresse:Ce sera l’adresse IP de destination pour notre test TCP.
Port:Spécifie le port cible.
Délai(s) d’expiration du test :Désigne la durée maximale de la durée du test. Passé ce délai, le test s’arrêtera.
Inverser le résultat :Lorsqu’il est activé, les résultats du test seront inversés : Un test échoué sera réussi et vice versa.
Tester la charge utile:La charge utile d’un paquet UDP est la partie données du paquet.
Taille de la réponse (B) :Taille attendue en octets de la charge utile de réponse. Si la charge utile de la réponse renvoie la taille de réponse correcte, la condition de réussite du test est remplie.
Réponse RegExp :L’expression régulière est utilisée pour analyser le code de réponse. Plus de détails sur l’utilisation des expressions régulières : ici
Sélectionnez le port de réponse :Lorsqu’il est activé, les paramètres de condition de réussite (port de réponse) seront utilisés dans le test.
Bouton Dry runLorsque vous appuyez dessus, vous exécuterez le test à sec et afficherez les résultats. (pour un test réussi, la barre d’information VERTE sera affichée, et un test d’échec sera une barre d’information ROUGE).
Bouton AnnulerAnnulera toutes les modifications et fermera la boîte de dialogue.
Ajouter/Mettre à jourAjoutera/mettra à jour la configuration de test et fermera la boîte de dialogue.

 

  • Intégration MMonit

M/Monit utilise Monit comme agent et peut gérer et surveiller tous vos hôtes et services. La version SERVERware 4.3.x est livrée avec M/Monit intégré, qui peut être utilisé pour surveiller les systèmes SERVERware.

Une nouvelle option MMonit est ajoutée dans la liste déroulante Ajouter un test de site pour faciliter la configuration de la surveillance du site SERVERware avec l’outil de surveillance tiers MMONIT.

Dans le champ Nom de surveillance du site, entrez le nom souhaité pour le moniteur (dans l’exemple, nous utiliserons MMONIT). Définissez l’heure du programme (correspondant à l’heure à laquelle le test sera déclenché) et appuyez sur Enregistrer et appliquer.

Ensuite, ajoutez un nouveau test de site (dans la liste déroulante, sélectionnez MMonit).

Une fenêtre contextuelle apparaîtra :

Remplissez les champs comme suit :

  • URL : http://<IP MMONIT>:8080/api/1/reports/events/list
  • Type de demande : GET (selon la documentation de l’API MMonit)
  • Délai d’expiration du test en secondes : dix (le test attendra une réponse pendant un maximum de 10 secondes)
  • Arguments : z_csrf_protection avec la valeur désactivé
  • État avec la valeur 1 (pour filtrer les événements d’échec selon la documentation de l’API MMonit)
  • Authentification : Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe de MMonit (ceux de l’interface graphique)
  • Conditions de réussite : Code de réponse : 200 (par défaut),
  • Réponse RegExp (pour rechercher le nom d’hôte défini précédemment dans MMonit)

Vous pouvez maintenant tester votre configuration en appuyant sur le bouton Dry Run. Le résultat devrait être Test réussi (assurez-vous que votre MMonit ne rencontre pas déjà d’échecs). Appuyez sur Mise à jour pour enregistrer le test dans la liste des tests.

 

Créer des actions à déclencher si les conditions sont remplies :

  • Le bouton Ajout action permet d’ajouter une action à la liste d’actions, avec l’option de déclenchement sélectionnée :
  • Déclenchement si : Deux conditions disponibles (ALL et ANY) et une action (Alarme).
  • ALL : Déclenche l’alarme uniquement lorsque tous les tests échouent pour ce site.
  • ANY : Déclenche une alarme lorsque l’un des tests échoue pour ce site.

Alarme : Sélectionnez l’action à déclencher lorsque les conditions sont remplies. L’alarme sera affichée sur le tableau de bord, et une notification par e-mail sera envoyée à l’administrateur.

Partager

Surveillance de site

Ou copiez le lien ci-dessous

CONTENU